Le Label Rouge est un signe national qui désigne des produits qui, par leurs conditions de production ou de fabrication, ont un niveau de qualité supérieure par rapport aux autres produits similaires habituellement commercialisés.

Outre les caractéristiques sensorielles du produit, la qualité supérieure repose sur les conditions de production qui se distinguent des produits similaires habituellement commercialisés. Les produits qui peuvent bénéficier d’un Label Rouge sont des denrées alimentaires et des produits agricoles non alimentaires et non transformés quelle que soit leur origine géographique (y compris hors de l’Union européenne).

nullEn Haute-Garonne, l’agneau bénéficie du label Rouge « Sélection des bergers » ainsi que le Haricot Tarbais (également porteur d’une IGP).

 

L’Appellation d’origine protégée (AOP) un produit dont toutes les étapes de production sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même aire géographique, qui donne ses caractéristiques au produit. C’est un signe européen qui protège le nom du produit dans toute l’Union Européenne.

L’Appellation d’origine contrôlée (AOC) désigne des produits répondant aux critères de l’AOP et protège la dénomination sur le territoire français. Elle constitue une étape vers l’AOP, désormais signe européen. Elle peut aussi concerner des produits non couverts par la réglementation européenne (cas des produits de la forêt par exemple). C’est la notion de terroir qui fonde le concept des Appellations d’Origine.

null

(Un terroir est une zone géographique particulière ou une production tire son originalité directement des spécificités de son aire de production. Espace délimité dans lequel une communauté humaine construit au cours de son histoire un savoir-faire collectif de production, le terroir est fondé sur un système d’interactions entre un milieu physique et biologique, et un ensemble de facteurs humains. Là se trouvent l’originalité et la typicité du produit).

Les vins de Fronton, l’Ail violet de Cadours ainsi que le « porc noir de Bigorre » et le « jambon noir de Bigorre » sont tous en AOP.

 

L’Agriculture Biologique est un mode de production qui allie les pratiques environnementales optimales, le respect de la biodiversité, la préservation des ressources naturelles et l’assurance d’un niveau élevé de bien-être animal.

Tout au long de la filière, les opérateurs engagés dans le mode de production et de transformation biologique respectent un cahier des charges rigoureux qui privilégie les procédés non polluants, respectueux de l’écosystème et des animaux.

C’est aussi un mode de production qui exclut l’usage des OGM et qui limite le recours aux intrants, en privilégiant l’emploi de ressources naturelles et renouvelables dans le cadre de systèmes agricoles organisés à l’échelle locale et en restreignant strictement l’utilisation de produits chimiques de synthèse.

null

Enfin, l’Agriculture Biologique s’attache également à renforcer ses liens avec l’ensemble de la société : création d’emplois, participation à l’aménagement du territoire, préservation et promotion des savoir-faire locaux...

En ce qui concerne ce label, ce n’est pas une filière qui obtient ce SIQO mais l’exploitation. En 2019 il y avait 789 exploitations en bio en Haute-Garonne.

 

L’Identification Géographique Protégée (IGP) identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique.

null

L’IGP s’applique essentiellement aux secteurs viticoles mais aussi agricoles et agroalimentaires.

Le Haricot Tarbais est aussi en IGP tout comme l’Agneau des Pyrénées (en attendant de la validation européenne).